Dijon et Dragons

forum de l'activité ludique de la MJC Montchapet-Maladière : jeux de rôle, jeux de plateau, figurines, etc.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A méditer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MotokoSempai
Agoth-shelila


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: A méditer   Jeu 14 Oct 2010 - 19:41

Petit texte intéressant à méditer selon moi, pour éviter les pièges d'une activité riche en possibilités quand on s'en donne les moyens Wink Mes parties en votre compagnie sont à milles lieux de ce constat et c'est fort heureux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David
Shelila
avatar

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: A méditer   Jeu 14 Oct 2010 - 21:32

Euh... je sais pas dans quelle ville il est mais dis donc, il doit se sentir bien seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 38
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: A méditer   Jeu 14 Oct 2010 - 22:09

c'est pas faux !

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Arthur John McForester
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1559
Age : 28
Localisation : blibliblibloubloublou ? boulou bouli !
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: A méditer   Jeu 14 Oct 2010 - 22:50

Euuuh... Il est bien gentil ce monsieur, mais soit il s'est raté en tombant dans la caricature de ce qu'il voulait dire, soit il "rêvait" vraiment... d'ailleurs il le dit lui-même...

Je veux bien qu'on critique le bourrinisme, le manque de roleplay, etc. mais quand même, il va un peu loin là... Vous trouvez vraiment choquant de dire que des joueurs n'ont pas que ça à faire de lire des pages de background / cours d'histoire "pour le plaisir" ? Ca me rappelle de douloureuses séances de Qin, mais pas la peine d'en dire plus... Si les joueurs en question sont les mêmes qui ont passé des heures à feuilleter tous les bouquins à la recherche de règles méta-bourrines, je veux bien que ça soit choquant, mais chez nous en tout cas j'ai l'impression que les gens super-calés sur les règles et ceux qui lisent des tonnes de background... bah c'est les mêmes... d'ailleurs c'est dans les mêmes bouquins...

A coté de ça tout ce qu'il décrit sur comment on devrait gérer un perso ou un scénar colle avec sa première expérience du jdr : tout seul. Comment en étant plusieurs on peut être coincé par sa phobie des serpents ou partir dans sa quête personnelle ? Quant aux grands discours et compagnie, Indiana Jones il les apprenait par coeur avant de tourner ses scènes, et l'impro à ce niveau là, c'est vraiment pas à la portée de tout le monde...

Enfin bref tout ça pour dire qu'il faut relativiser le "ça se serait pas passé comme ça chez nous il est tombé sur des cons", parce que je voudrais bien voir comment il réagirait chez nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 64
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: A méditer   Jeu 14 Oct 2010 - 23:39

Le role play, on pourrait en noircir des milliers de page, décorum pour certains et porte d'entrée dans le jdr pour d'autres.
J'ai toujours refuser de percevoir le jdr comme un activité artistique. Je préfère voir cela comme un jeu avec une implication de chacun qui est modulable.

Et puis, je prends autant de plaisir à faire un AdC avec quelques jets de dès qu'un gros run bien technique à shadowrun.

Donc, il avait une vision et une implication qui ne peut pas être demandé à tout les joueurs, après la majorité des rôlistes sont des personnes équilibrés entre rp et ludique. Sa remarque concernant le niveau culturelle des rôlistes me semblent également un peu bizarre. L'immense majorité des rôlistes que je connaît on une bonne culture, mais considéré cela comme un "prés-requis" du rôliste, c'est de l'élitisme et au vu de son article, c'est ce qu'il cherchait.

Rémi

_________________
Parler vrai n'est pas suffisant. Encore faut-il avoir quelque chose à dire... M.R
" j'ai des soucis dans mes problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raf
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1017
Age : 39
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: A méditer   Ven 15 Oct 2010 - 0:01

L'auteur du blog ne me semble pas très lucide sur sa propre position : c'est normal qu'il y ait une grosse différence entre le jdr quand il le pratiquait au lycée et maintenant (j'ai mal lu ou de son propre aveux 30 ans plus tard ! Ca fait remonter ses premières parties aux années 80 ?). De plus comment demander aux jeunes de 20 ans avec qui il devait jouer d'avoir le même bagage culturel que lui, visiblement passionné de lecture cinéma etc. et ayant bien 40-50 ans passés ?

Après il y a surement la faute à pas de chance, lui avec des attentes rolistiques assez exigeantes qui tombe dans un groupe de jeunes plus portés sur le PMT et infusés à la culture vidéo-ludique...

_________________
"the key to your heart is someone who could give you a +2 on your roll"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A méditer   Ven 15 Oct 2010 - 10:10

Il a bien fait d'arrêter.

On retrouve toujours un peu de ce qu'il a dit à la MJC mais ce n'est pas systématique et pas aussi caricatural (enfin.. ça dépend des jeux).

A mon sens, il a raison sur un point : ce qui compte c'est l'immersion. Quelque soit le jeu !

Par exemple, par certains moments dans la campagne DD des "vers je sais-pas-quoi" de Raf, je me suis bien senti dans l'ambiance DD (au final on est là pour du porte-monstre-trésor).

Sauf quand "Bourrinator couteau-suisse" faisait le spectacle ou durant les séances "la samaritaine des OBM" (quoique ce dernier point soit inhérent à DD... et le précédent un peu aussi Very Happy ).

Pas facile à obtenir l'ambiance ; ça demande un peu de concentration et des joueurs en phase (et de ne pas dormir ^^, mea culpa mais j'ai des excuses je deviens vieux).



Revenir en haut Aller en bas
MotokoSempai
Agoth-shelila


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: A méditer   Ven 15 Oct 2010 - 12:22

Ce texte me turlupine depuis hier et je viens de comprendre pourquoi. Bon déjà on ne peut pas attendre en 30 ans une même pratique ludique sur les jeux de rôles, la société évolue donc les jeux aussi sauf si ils veulent disparaître lol et surtout les joueurs ne sont pas les mêmes et ces derniers évoluent aussi !! Ce qui est étrange c’est que dans son exemple sur le jeune du concert il ne comprend pas que ce dernier soit surpris de constater que l’on peut apprécier un concert sans pour autant sauter dans tous les sens. Chacun ressent les choses différemment. Donc il reproche à des rôlistes de ne pas en être car ces derniers sont plus accès sur le côté jeu que le côté interprétation. Ce qui est très intéressant de mon point de vue sur le jeu de rôles c’est le mélange de genre justement. On peut se tourner vers la technique, et certains systèmes sont vraiment top et bien pensés et du coup on peut jouer pleinement rien qu’avec le côté technique du jeu. Ou alors prendre le côté ambiance et entrer temporairement dans la peau d’un perso selon le monde. Et là on fait chacun comme on le sent, selon le jeu, l’univers et notre état d’esprit du moment. Et comme vous le dite un groupe de PJ est là pour s’entraider donc palier aux déficiences des PJ Wink Ce qui me gêne aussi c’est son exemple de L5R, tous les PJ ne sont pas là pour être en compétition avec les autres.
En bref pour moi une bonne séance c'est arriver à combiner les deux avec tous les joueurs de la table, sachant qu'il faut quand même un minimum de RP pour les jeux d'ambiance sinon ben c'est mort.

Notre loisir est avant tout un moment de détente et il est vrai que de ce fait certains des exemples qu’il a cités sont loin de détendre mais pourquoi avoir attendu si longtemps avant de réagir ?
D'où l'importance du RP, en entrant dans un autre univers on peut mieux se concentrer sur le monde du jeu et donc déconnecter totalement Wink Mais pour certains pour pouvoir faire du RP il faut d'abord avoir techniquement construit le perso. Je ne parle d'optimisation hein, ça c'est un peu plus poussé comme conception technique et tout le monde ne le fait pas car bon cela intereese pas tout le monde tout simplement...
Quand à mettre 2 plombs à parler avant de jouer, le jeu de rôles est une activité sociale comme une autre donc je ne vois pas trop où est le mal. Si on ne veut pas parler et jouer sans se prendre la tête vive les jeux vidéo !! Mais là côté RP il est mal lol

Au final je trouve dommage pour lui un tel constat et qu’il se retrouve en effet bien seul, mais quand on voit un club comme le nôtre où les deux aspects de ce jeu sont présents à nous de faire en sorte de ne pas tomber dans les extrêmes comme ceux qu'il a cités et qui si des fois cela arrive à nos tables ce n'est pas de maniére courante (et encore je trouve que le côte RP est toujours présent un minima). Jusqu'à présent pas d'extrêmes car nous dialoguons un minimum. Et puis il est toujours, de mon point de vue du moins, intéressant de côtoyer des joueurs ayant des styles de jeu (technique, interprétations…) variés pour ne pas tomber dans l’aspect inverse : des joueurs formatés au jeu universel et lisse qui ne font que lancer des dès... Et ne jamais oublier que le jeu de rôles est avant tout un jeu de société !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 64
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: A méditer   Ven 15 Oct 2010 - 14:46

Je suis bien d'accord que la dimension social et acceptation du style du chacun est au coeur du jdr.
Ce qui est d'ailleurs étrange, c'est qu'il semble parler du jdr du début des années 80, Barbu en parlera mieux moi, mais j'ai des souvenirs d'univers galactiques avec de la technique dans tout les sens.

Et puis, il y a une logique de club qui est à notre avantage
Sa fait très très longtemps que j'ai pas vu un pj de chez nous venir avec un vrai personnage débile et/ou complétement cheaté en terme de règles. Je pense que chaque MJ est désormais assez bien identifié dans ce qu'il acceptera.

La logique de club fait qu'on doit accueillir tout le monde, et même si on ramasse un boulet de temps en temps, c'est principalement une richesse. Comment on pourrait demander à un nouveau de se fader 10 pages d'aides de jeu et de préparer un role play de fou ?

Dernier point, il reproche que les rôlistes sont perdus quand il n'y a pas les éléments : combat, énigmes, univers balisé, caricacture etc. De plus en plus de jdr s'éloigne de ces stéreotypes, la lecture d'un burst jdr, d'un scénario étranges époques pour AdC voir quelques scénarios de la voie de Rokugan sont autant de raisons de s'en convaincre.

Rémi

_________________
Parler vrai n'est pas suffisant. Encore faut-il avoir quelque chose à dire... M.R
" j'ai des soucis dans mes problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Scarabée
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 2114
Age : 27
Localisation : À droite, à gauche... mais pas au milieu.
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: A méditer   Sam 16 Oct 2010 - 2:23

Eh ben, c'est un ambrien ce mec ou quoi ? Non pas que j'ai quelque chose contre les ambriens hein, notez-bien... Ambre est un très bon univers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barbu
Admin
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 48
Localisation : dijon
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: A méditer   Dim 17 Oct 2010 - 21:15

Je dois bien avouer que je comprends tout à fait la position de ce joueur. Il a recherché à faire du jeu de rôle de façon sérieuse notamment avec des joueurs jouant véritablement le rôle de leur personnage et pas seulement à passer un simple moment de détente. C'est une vision du jeu de rôle.
Le jeu de rôle ne doit-il être qu'un moment de détente comme un autre comme d'aller au cinéma ou au café ? En ce cas la façon de jouer importe peu du moment qu'on passe un agréable moment de détente.
Mais ne peut-on pas prendre autant de plaisir et passer un bon moment en jouant sérieusement une partie de jeu de rôle ? Je pense que ce joueur a eu une recherche quelque peu excessive dans l'immersion dans un jeu.
L'appellation jeu de rôle est déjà en partie antinomique car tenir un rôle est-il un simple jeu ? On compare souvent notre activité à du théâtre, on interprète un personnage, mais sans que le déroulement de l'histoire ne soit écrite à l'avance, les joueurs font l'histoire de par leur choix. A partir de ce constat chacun voit comment il veut pratiquer le jeu de rôle. Certains vont simplement jouer des personnages plus ou moins bien défini mathématiquement et sans trop se préoccuper de l'univers alentour. D'autres vont vouloir s'immerger le plus totalement possible dans un monde ce qui demande souvent un temps de préparation conséquent. Je pense qu'il faut essayer de trouver un juste milieu entre privilégier le jeu, avec l'esprit d'efficacité inhérent pour réussir le scénario, et le rôle, avec l'immersion dans un monde en priorité.
Cette opposition existe depuis le début du jeu de rôle et il n'y avait pas plus de jeu privilégiant le rôle dans les années 80 qu'aujourd'hui. Je viens même de découvrir qu'il existe un jeu philosophique (Sens - hexalogie).
Il est certains qu'il y a des jeux privilégiant le rôle notamment en ayant un côté technique très limité comme Maléfices. D'autres ont essayé mais on vu leur effort anéanti par le côté technique prenant rapidement le dessus (je pense personnellement à vampires et compagnie). Mais même avec un jeu très simulationniste le rôle peut prendre le dessus.

Pour moi je serais plus à privilégier le rôle et donc l'immersion dans l'univers de jeu. Mais je pense qu'il faut aussi un minimum de technique pour encadrer ce qu'on peut faire ou pas dans un monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espaceludique.bbfr.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A méditer   

Revenir en haut Aller en bas
 
A méditer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monter une structure pour éditer un (petit) jeu
» Comment éditer un level publié ?
» Wargame de la GG à éditer
» [RESOLUE] Modifier un niveau déjà publié
» [Dessin] ...et interrogations (à éditer ultérieurement)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dijon et Dragons :: Vie publique :: La Taverne-
Sauter vers: