Dijon et Dragons

forum de l'activité ludique de la MJC Montchapet-Maladière : jeux de rôle, jeux de plateau, figurines, etc.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Capharnaüm : L'héritage des dragons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MotokoSempai
Agoth-shelila


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Capharnaüm : L'héritage des dragons   Dim 28 Mar 2010 - 16:08

Studio Deadcrows : http://deadcrows.net/v2/content/view/13/39/
Le lien du GROG : http://www.legrog.org/jeu.jsp?id=2590

Capharnaüm : l’Héritage des dragons est un jeu d’aventure dans un monde arabisant imaginaire. Il emprunte aux Contes des mille et une
nuits comme aux légendes sémitiques, aux époques antiques comme médiévales.
C’est un jeu qui se veut héroïque, lumineux et flamboyant.

Attention : Capharnaüm n’est en aucun cas un jeu historique !



Depuis des millénaires se côtoient ou s’affrontent de nombreux peuples, sur Jazîrat et ailleurs. Des lointaines mais récentes nations escartes de l’Ouest en passant par l’immense Empire plurimillénaire d’Agalanthe aujourd’hui déchu, jusqu’à Jazîrat elle-même, terre originelle des Saabi et des Shiradim, le monde de Capharnaüm est très vaste et très ancien. Au-delà de ces riches civilisations, d’autres terres encore sont parfois évoquées à demi mot, comme la mystérieuse et envoûtante Nir Manel à l’Est, la sauvage et fascinante Al Fariq’n à l’Ouest ou encore le terrible et chaotique Krek’kaos, loin, très loin, tout au Nord du monde… C'est dans cet univers où naissent les Héritiers des dragons que se passeront nos histoires. Nous vous proposons de les découvrir et d'y participer...


Les Agalanthéens ont jadis régné sur Jazîrat et une grande partie du monde connu. Fondé par Agalanthe il y a jadis 6000 ans, il y eut une République puis un Empire. De ce dernier, il ne reste plus rien d’autre que des rêves de grandeur passée et quelques grandes cités-états. Peuple hautain, décadent et encore très puissant malgré ses dissensions, il vénère Utaax, Kryphtos, Chtonos, Néréa ou encore Bacchoros parmi tant d’autres de leurs dieux.

[Ils sont en quelque sorte des greco-romains antiques à tendance atlante.]


Les Saabi sont les habitants du royaume de Kh’saaba. Comme les Agalanthéens, leur culture est très ancienne. Vénérant Houbal et les 1001 dieux, ils sont dirigés par un Grand Roi, Abdallah Ibn Malik Abd-Al-Hassan, qui est assisté de son Grand Kahini (prêtre) et de ses Grands Wazirs. Grands également sont les guerriers de ce peuple (les fiers Mudjhahidin sont réputés partout dans le monde connu), tout comme leurs commerçants, scientifiques, poètes, etc. Cette puissance et cette richesse avaient pourtant toujours été occultées par celle des Agalanthéens, dont ils avaient été les vassaux durant de nombreux siècles. Aujourd'hui qu'ils sont enfin sur le devant de la scène, ils comptent bien le faire valoir.

[Les Saabi sont inspirés des civilisations arabes préislamiques.]

Les Shiradim sont désormais les meilleurs marchands du Capharnaüm (titre qu’ils disputent aux marchands saabi). On les trouve d’ailleurs essentiellement au nord de Jazîrat (où il fondèrent Jergathine/Sagrada) ainsi que dans le désert de feu, contrôlant de nombreuses voies commerciales et oasis. Peuple né d’un ancien clan saabi qui dut fuir ses terres, devenu ainsi indépendant, il fut tout au long de son histoire persécuté et réduit en esclavage par les Agalanthéens ou leurs anciens frères saabi. Industrieux, leur profonde foi en un dieu unique, Shirad, leur permit de regagner leur liberté et de jouer un rôle de toute première importance. Rôle qu’ils tiennent toujours à l’heure actuelle.

[Les Shiradim sont en quelque sorte les Hébreux de Capharnaüm.]

Les Escartes vivent en Occident. Peuple pieux vénérant la trinité constituée de Aether, Mira et de Jason, ils sont les «derniers nés» (600 ans que Jason a fondé cette nouvelle religion dans le Capharnaüm). Ils sont divisés en trois grands royaumes féodaux, l’Aragón, l’Occidentine et la Dorkadie et sont revenus il y a peu d’une croisade sur Jazîrat où ils étaient partis récupérer l’une de leurs saintes reliques, le crâne de Jason. C’est désormais à leur tour d’être envahis, l’Aragón étant depuis quelques temps à moitié occupée par les armées saabi.


[Les Escartes sont inspirés de l’Europe médiévale : les Arakognan sont ainsi des Espagnols, les Occidentins des Franco-italiens et les Dorkades des Germano-vikings.]


Jazîrat se divise grossièrement en trois parties :

La terre du Capharnaüm , faite de plaines fertiles et de désolations arides, est au coeur du monde, au confluent des civilisations. Elle accueille les trois grandes villes indépendantes que sont Carrassine, l’imprenable cité en étoile sise au pied du Djebel Houmfirh, toute en terrasses et réputée pour ses jardins suspendus ; Sagrada, la cité sacrée, convoitée autant par les Shiradim (qui la nomment Jergathine – Petite Jergath) que les Escartes et les Saabi ; et enfin Fragrance, la cité aux mille parfums, ancienne grande cité état d’Agalanthe, qui, si elle a perdu de sa superbe suite aux conflits qui l’ont affectée récemment, est toujours un pôle commercial majeur. On la surnomme d’ailleurs la porte de l’Orient.

Le désert de feu, l’Aramla El-Nar, recouvre tout le centre de Jazîrat de ses dunes et de ses roches brûlant sous un soleil de plomb. Terre à la fois hostile et merveilleuse, monotone et riche de nombreuses variations géologiques, elle cache de grands mystères et de simples vies : djinns et autres créatures mythiques qu’il vaut généralement mieux éviter de déranger, royaumes perdus aux antiques tombeaux ensevelis, mirages hallucinés ou féeriques, oasis rafraîchissants, promesse d’un doux repos bien mérité, nomades et éleveurs paisibles, farouches guerriers du désert extrémistes, brigands sans pitié… Elle est également traversée par de nombreuses routes commerciales, inlassablement sillonnées par les dromadaires des caravaniers saabi et shiradim.

Kh’saaba
est le grand royaume du sud, la patrie des Saabi. Avec ses immenses plateaux arides et ses vallées fertiles, sa jungle dense à l’Est ou encore ses terres du bout du monde qui ouvrent sur l’infinité de l’océan, c’est indéniablement un pays majestueux… Sa capitale Jergath-la-grande, fut façonnée en une nuit par le grand dragon Houbal-Jergath, il y a de cela 3500 ans environ. Son souk aux innombrables épices odorantes, sa cité divine à l’architecture merveilleuse colorée de fines et délicates arabesques, ses inombrables minarets étincelants, en font la cité des 1001 nuits par excellence (et par extension le royaume).



Les personnages joueurs sont nés avec une marque dans le dos, à l’emplacement du coeur. Cette marque a la forme d’une empreinte de dragon et elle fait d’eux des hommes et des femmes capables d’accomplir de grandes choses, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. En les choisissant dès la naissance, en leur imposant le sceau draconique, les dragons accomplissent en réalité une volonté divine : offrir à ces élus une place dans le grand jeu des dieux. Ces héros seront lancés dans des aventures hautes en couleurs et des intrigues politiques, militaires, mystiques...

Fiche personnage :

Le système se base sur 5 caractéristiques – Coordination, Puissance, Souffle, Charme et Sagesse - et 32 compétences assez générales (ce qui fait qu’un personnage ayant un niveau honorable dans une compétence est bon dans tous les champs qu’elle recouvre). Des possibilités de Spécialisations et d’Expertises sont proposées en règles optionnelles.

A tout cela viennent s’ajouter 3 Vertus – la Foi, la Fidélité et la Bravoure - qui fluctuent en cour de jeu selon les actions entreprises par les personnages. La moyenne de ces vertus détermine le score d’Héroïsme du personnage, une nouvelle caractéristique qui lui permettra de réaliser de grandes choses pendant le jeu ou bien de se sortir de situations difficiles. Ce dernier score sera recalculé à chaque séance, reflétant ainsi les changements des scores de Vertu lors de la partie précédente.

Le jet de dés est organisé de telle sorte :

Pour que le personnage réalise une action dont les chances sont incertaines, son joueur lance un nombre de dés équivalent à la Caractéristique + la Compétence concernées.

Il garde ensuite les Caractéristique meilleurs dés et additionne chacun de leur score pour établir le score total de son jet (ce que l’on appelle le TA ou Total d’Accomplissement).

Ce TA doit égaler ou dépasser le seuil de difficulté (SD) qui est déterminé par le meneur de jeu pour que l’action soit réussie.

Les dés non sélectionnés pour calculer le TA (les moins bons scores donc) servent alors à calculer la qualité de la réussite (QR) ou de l’échec (QÉ), dans le cas où le jet serait raté (TA inférieur au SD).


Enfin, Capharnaüm l’Héritage des dragons propose deux types de magie :

Une magie libre pour les Saabi, les Shiradim et les Escartes, basée sur des mots et des éléments connus par le personnage. Une fois librement assemblés, ces mots permettent de créer des effets magiques. La QR du jet sert alors à déterminer les paramètres et la puissance du sort.
Pour les joueurs qui préfèreraient des sorts pré faits, le livre de base en proposent quelques uns.

La Chiromancie agalanthéenne, qui se présente sous forme de tablettes d’argile (que quiconque peut acheter s'il en a les moyens) sur lesquelles est inscrit un sortilège. Il suffit de briser la tablette pour que le sortilège en question se déclenche. Les Chiromanciens sont ceux qui créent et écrivent sur ces tablettes, les enchantant par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MotokoSempai
Agoth-shelila


Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Capharnaüm : L'héritage des dragons   Dim 28 Mar 2010 - 16:11

Jeu complexe mais riche, j'ai bien l'intention de le jouer sur la durée mais pas forcément en campagne.

Par contre table limitée à 4 joueurs au départ, car moi et le système de jeu on est pas copains encore ^^

Pour une création de perso que ceux qui sont intéressés le dise ici, on va gagner du temps en gérant par MP tout ce que l'on peu Wink

Je vais préparer une section pour le jeu et donner plus d'infos.

Voici les peuples que j'autorise : Saabi, Shriradim, Agalanthéens, Escates. Et pour ceux qui veulent jouer des personnages de couleurs personnage issu de Al Fariq'n (Le continent noir).


pour info le résumé des peuples

Note : pour les Abzoul ce sont de gros lézard souvent considéré comme des dragons dégénérés, servant de montures à certains guerriers du clan Ibn Khalil Abd-al-Salif auxquels ils lient leur esprit.


Dernière édition par MotokoSempai le Dim 28 Mar 2010 - 17:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoonvano
Agoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Capharnaüm : L'héritage des dragons   Dim 28 Mar 2010 - 16:54

On m'a dit beaucoup de bien de ce jeu, çà m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Capharnaüm : L'héritage des dragons   Dim 28 Mar 2010 - 18:50

idem, je suis bien intéressé par ce jeu dont on m'en a dit beaucoup de bien... qui plus est, j'ai le LdB dédicacé par tous les auteurs sauf un (qui n'était pas présent au salon lors de mon achat)

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
johann
Adoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 784
Age : 42
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Capharnaüm : L'héritage des dragons   Dim 28 Mar 2010 - 22:28

ouaip, pour moi, ce serait un perso venant de Al Fariq'n


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Capharnaüm : L'héritage des dragons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Capharnaüm : L'héritage des dragons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Deck joute] L'Héritage des dragons
» Les dragons du Vol Noir
» MTG : Duel Decks: Knights vs. Dragons
» Confrérie Wind, l'Héritage de Manwë
» [Fan-Fiction] L'Héritage: Tome 1, Sokar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dijon et Dragons :: Vie publique :: Les projets ludiques-
Sauter vers: