Dijon et Dragons

forum de l'activité ludique de la MJC Montchapet-Maladière : jeux de rôle, jeux de plateau, figurines, etc.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La vie rôlistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rémi
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 64
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 0:27

J'ouvre ici le post sur le sujet de notre rythme de jeu et notre façon de jouer.

Je pense qu'une réunion de vive voie permettra à terme de déblayer le sujet, mais vu le débat sur Ars, on peut poser ici quelques arguments.

Donc, à titre personnel
1 ) Je me considère comme un MJ, mais si j'admets le défaut d'une certaine versatilité dans le lancement de projet.
2 ) La priorité en un, et donc souvent au détriment de scénario vraiment suivi, est de proposer du jdr pour tous.

Donc, je pense, pour l'avoir testé récemment avec un AdC que des scenarios en deux ou trois séances, c'est quasi mission impossible.
Je trouve que les projets de table ouvertes avec des contextes fort ( pour pas dire campagne ) reste très adapté à notre club.
Cela n'exclu pas qu'a terme, des affinités ce font pour le jeu et entre joueur, exemple récent, Ars et Loup Graou.

Pour dire les choses, je trouve que notre niveau de role play, par rapport à d'autres structures me semble fort correct, nous faisons sans doute trop de blagues et d'appartés, chacun ce reconnaîtra dans ces travers.

Mon petit regret, et j'en suis encore le coupable, est la difficulté de faire un peu de contemporain.

D'un point de vue organisation, nous avons au final plus de monde le vendredi soir que le samedi soir, ce qui indique que sociologiquement on est des vieux...
L'objectif simple, c'est d'obtenir un peu plus de MJs sur des one shot, et les jeux pour cela ne manque pas !
L5r, Warhammer, AdC

Je ne désespère pas que JB se lance sur un truc ( l5r ou shadowun )
Je ne désespère pas de l'arrivée d'un MJ L5r

Voilà,

Rémi

_________________
Parler vrai n'est pas suffisant. Encore faut-il avoir quelque chose à dire... M.R
" j'ai des soucis dans mes problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitter
Adoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 1:28

J'ai bien compris l'appel du pied, j'ai dit que je maitriserais du L5R cette année, je n'ai pas changé d'avis. Mais je suis une grosse feignasse et le contexte ne s'y est pas pour l'instant prêté, j'allais pas maitriser un L5R en face d'un autre L5R...

Je pense que la remarque concernant le roleplay est assez justifiée si l'on repense à notre dernière partie d'Ars mais vu les handicaps sociaux des personnages sur cette campagne ça ne pouvait que dégénérer. J'espère que nous apprendrons de nos erreurs pour la prochaine.

Après sur la moyenne des parties je ne me rend pas compte mais effectivement les quelques parties que j'ai fait ailleurs ça volait pas tellement haut.

Pour le suivi c'est tout le problème des tables multiples, mais y a t-il d'autres solutions ? Si on commence à ouvrir ou fermer des tables selon les affinités c'est la mort de la structure "club" cependant il y a peut être des aménagement à faire avec des groupes "thématiques" il y avait un peu ça pour le L5R avec une table plus outremonde et une autre plus politique.

Il y a sans doute de la place pour 2 campagnes en plus des one shot/plateau le vendredi car depuis le début de l'année on est plus de 2 tables presque à chaque fois. Ça permettrai de jouer dans de meilleures conditions (mieux vaux 3 tables de 4 joueurs que 2 de 6.)

je pense aussi que systématiquement il faudrait proposer plateau quand il y a des joueurs sur le carreau et faire l'effort de faire des tables plus petites en rôle pour que tout le monde puisse avoir sa soirée.


Dernière édition par bitter le Jeu 1 Oct 2009 - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 1:34

euh, juste pour apporter une précision, ce topic a été lancé bien malgré moi suite à un post que j'ai lancé rapidement en voyant l'annonce d'une nouvelle campagne Ars par Rémi.

Pour éviter toute confusion :
  • oui, c'était une réaction très à chaud, issue de mon étonnement, dont j'espère ne pas être le seul à partager (sinon, tant pis, ça m'en fera plus pour moi), mais je la maintiens dans le sens où c'est un réel étonnement
  • oui, je préfère en effet que quelqu'un, et pourquoi pas Rémi, lance une campagne ouverte plutôt que de ne pas avoir de MJ
  • et donc oui, je suis en parti coupable de ne pas beaucoup maîtriser (ou en tout cas, de pouvoir proposer des scénars one-shot), et de me reposer parfois sur le fait que "de toutes façons, Rémi proposera quelque chose !"
  • oui, j'aime quand une intrigue (que ce soit celle d'un scénar, ou celle d'une campagne) se finit, mais il est de multiple façons de le faire : en annonçant qu'on arrête (plutôt que de le laisser deviner : et je sais que c'est dur à annoncer, parce qu'il est resté ce "put**n d'espoir dans la boite de Pandore"), en s'arrêtant sur la mort collective d'un groupe de perso, en expliquant les idées qu'on envisageait pour la suite, en faisant une ellipse d'une grande part de l'intrigue pour ne finalement jouer que la fin...
  • non, je n'ai pas de solutions miracles pour faire en sorte que les joueurs d'une intrigue soient tous là pour jouer la suite d'une intrigue


En fait, en réfléchissant, je préfère qu'on m'annonce au départ "c'est un scénar one shot" et que finalement, je joue plusieurs parties avec le même perso, plutôt qu'on m'annonce "il y a une intrigue sur plusieurs séances" (en tout cas, c'est ce que je comprends, peut-être à tord, quand on me dit "campagne/campagne ouverte") et de ne jouer que le début... c'est juste que d'un côté, c'est une agréable surprise que de recroiser un personnage, et que dans le second cas, c'est une frustration de ne pas le jouer (ou en tout cas de voir ce qui était prévu dans l'intrigue).

En gros, j'ai le même comportement avec les écrits : je préfère lire plusieurs essais/petits livres (genre "le Disque-Monde"), où j'ai le plaisir/la surprise de retrouver des personnages familiers, plutôt que de commencer une immense chronique dont tous les livres ne sont finalement pas traduits/écrits (je n'ai pas d'exemple plus précis en tête, mais jusqu'à l'approche de la sortie du livre 7 de Harry Potter, je n'ai pas voulu commencer la lecture des premiers parce que je n'aurai pas pu me dire trop longtemps "que va-t-il arriver ?" "et si JK Rowling ne pouvait pas finir le cycle..."...)


Bon, finalement, ça a été un long post... tant pis pour moi.

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 1:40

Double post, je sais, c'est le mal, mais Laurent a écrit pendant que moi même je répondais...

bitter a écrit:
Je pense que la remarque concernant le roleplay est assez justifiée si l'on repense à notre dernière partie d'Ars mais vu les handicaps sociaux des personnages sur cette campagne ça ne pouvait que dégénérer. J'espère que nous apprendrons de nos erreurs pour la prochaine.
C'est bizarre, mais c'est "ma" 4ème "campagne" d'Ars où les joueurs mage sont trop "différents" pour finalement arriver à s'entendre : alors, soit c'est dû au jeu, soit c'est dû au tempérament des joueurs français... who knows...

bitter a écrit:
Ça permettrai de jouer dans de meilleures conditions (mieux vaux 3 tables de 4 joueurs que 2 de 6.)
Absolument d'accord.

bitter a écrit:
je pense aussi que systématiquement il faudrait proposer plateau quand il y a des joueurs sur le carreau et faire l'effort de faire des tables plus petites en rôle pour que tout le monde puisse avoir sa soirée.
Bis repetita.

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
bitter
Adoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 8:25

Murt a écrit:

C'est bizarre, mais c'est "ma" 4ème "campagne" d'Ars où les joueurs mage sont trop "différents" pour finalement arriver à s'entendre : alors, soit c'est dû au jeu, soit c'est dû au tempérament des joueurs français... who knows...

C'est pas tant le fait que les persos soient différents qui pose problème mais le fait que trop des personnages qui ne sont pas fait du tout pour vivre en communauté (l'alliance)

Quand à ton étonnement, la fin de la campagne a été annoncé sur le forum d'Ars magica et fait suite à une discussion entre Johann et Rémi. Le ton de l'annonce sur ce forum-ci s'en ressent donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 9:43

bitter a écrit:

C'est pas tant le fait que les persos soient différents qui pose problème mais le fait que trop des personnages qui ne sont pas fait du tout pour vivre en communauté (l'alliance)


D'accord.

J'ajouterai qu'il faut aussi que les joueurs fassent un effort pour se porter sur les autres. Même si on ne fait pas un perso "social" (même si à la MJC, on en joue pas le social dans son aspect technique), le joueur peut se forcer à faire ua moins semblant de s'intéresser au personnage d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Raf
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1017
Age : 39
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 11:54

Ok donc si je résume vos propos :

- Rémi maitrise trop
- les autres ne maitrisent pas assez
- on déconne trop, on ne rollplay pas assez

Comme on ne peut pas faire que des parties de type "campagnes ouvertes", effectivement le one-shot est ZE solution...

Le problème étant qu'il faut qu'on se bouge pour en proposer (au fait en passant, désolé moi le contemporain j'ai pas)

Pour faire un bilan rapide : niveau campagne ouverte en ce moment on a :
- Garou (Freddy)
- Dark Heresy (Moi, bientôt la suite)
- autres ?
- bientot Ars Mag (Rémi)

Les suivantes avaient été évoquées mais jamais lancées :
- SR4 avec JB ?
- autres ?

_________________
"the key to your heart is someone who could give you a +2 on your roll"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
johann
Adoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 784
Age : 42
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 12:06

Disons que les deux premiers points sont corrélés, on a sûrement trop tendance à compter sur rémi pour s'occuper de la soirée.

pour le troisième, le mj a la plus grande part de responsabilité, de mon coté, je vais faire un effort.

Ce que je propose pour l'année :

- Warhammer : one shot et très certainement suite campagne impériale
- L5r en one shot
- à la demande : rêve de dragon, cthulhu, prophétie

En contemporain, a part cthulhu, je n'ai pas grand chose, peut-être (sûrement) parce que c'est la période qui m'intéresse le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 18:29

Moi, mon gros pb en tant que MJ, c'est que j'ai vraiment du mal à faire jsute un scénar (voire à faire un scénar tout court)... je m'explique : il m'est plus facile de penser et développer une intrigue au long court (un metaplot), et d'ensuite faire des séances en sachant où je veux en arriver (je pense que ça se ressent énormément sur ma façon de maîtriser à LG : la plupart du temps, j'ai simplement une idée des événements déclencheurs, une vague idée de là où je veux conduire les joueur,spuis aprs, c'est de l'impro en fonction de ce que les PJs ont décidé de faire, parce que j'ai au préalable conceptualisé/défini les grandes lignes de mon monde).

Bref, faire un scénar, je n'y arrive que difficielmlent : mon expérience dans la rédaction de scénar de convention s'est toujours révélés être la même : mais scénars sont trop longs, et mériterait d'être joué en 2 ou 3 séances de 7h...

C'est en ce sens là que "j'admire" la compétence de Rémi à le faire... qui plus est, les jeux que je possède sont plutôt des jeux à secrets, ou des jeux où le dévelloppement du perso dans un contexte particulier est au centre du jeu... (j'avais maîtrisé à INS/MV, mais c'est mon frangin qui a gardé les bouquins).

Je vais re-regarder mes collections et voir ce que je peux en faire...

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Gobelin
Agoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 24
Localisation : Port-Lannis
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 19:06

Pour les joueurs qui déconnent trop et qui ne font pas assez de RP je pense me reconnaître à la tablée de Warhammer de samedi dernier. Si c'est pas moi excusez-moi de m'être fourvoyé. Si c'est moi, et bien je m'excuse deux fois plus auprès de Rémi, on a réfléchi avec nos bras et on a un peu beaucoup torpillé le scénario.

A l'avenir je tâcherai d'être plus sérieux. Quand au meujeutage, j'ai plusieurs bouquins de jeux dans ma bibliothèque dont L5A et Cthulhu, mais je suis un très mauvais MJ indigne des joueurs de la MJC.

Voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:03

Ne crains rien Gobelin.

Il y a des jeux comme warhammer qui n'ont jamais réussi à percer comme jeu de rôle-play ^^
Revenir en haut Aller en bas
Rémi
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 64
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:04

Clovis, faut pas se flageller, c'est un phénomène classique d'un groupe de joueur qui
1 ) Ne reflechis pas et devient frustré
2 ) Par dans une sorte de spirale du n'importe quoi


Dom, je te trouves dur, le jeu n'est jamais responsable du RP, j'ai fait beaucoup de RP dans des jeux de thon, comme Bitume ou INS et assisté aux plus gros déballage de système dans du "storytelling"

Pour le reste, je pense reproposer du shadowrun si JB ne se manifeste pas.

Pour le RP, le fait qu'on discute entre nous et qu'on fasse des blagues et aussi signe d'une bonne vie sociale de club.
Je trouve que par moment, on méta game trop, ou bien on est pas assez exigeant avec les PJs entre nous. Quand on sera désagréable en role play car quelqu'un à fait le choix d'avoir des désavantages de boulet, il changera peut être d'avis.
Trop souvent, on parle au joueur, en oubliant qu'en fait c'est un énorme thon de crabe par exemple. Twisted Evil

Enfin, ne dramatisons pas, on a tourné correctement l'année dernière, mais je pense que si chaque MJ semi regulier avait une ou deux parties de plus dans l'année, on aurait été "large".

Enfin, dernier truc qui parfois me surprend, j'ai parfois l'impression d'être le seul à employer des scénarios du commerce ou d'internet. Combien de scénario warhammer ou L5r attendent-ils sur le net d'être trouver, relu et modifié puis jouer si sa vaut le coup. Ce type de boulot est long, mais cela reste gérable.

Rémi

_________________
Parler vrai n'est pas suffisant. Encore faut-il avoir quelque chose à dire... M.R
" j'ai des soucis dans mes problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P'tit Nico
Adoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 934
Age : 26
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:19

Au niveau du RP, c'est vrai que souvent on parle trop entre nous, joueurs, et on ne pense pas à s'adresser au personnage.
Et puis des fois, on essaie un peu de faire du roleplay, mais quelqu'un fait une réflexion, ou une blague vaseuse, et après ça repart à déconner entre joueurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 64
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:20

Deux solutions simple

Comme à l'école, faire une little pancarte avec le nom du personnage et on se force ainsi à parler au perso et pas à la personne.

Autre option, le carton jaune, la vanne, une fois, deux fois sanction...

Rémi

_________________
Parler vrai n'est pas suffisant. Encore faut-il avoir quelque chose à dire... M.R
" j'ai des soucis dans mes problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:37

Rémi a écrit:
Pour le RP, le fait qu'on discute entre nous et qu'on fasse des blagues et aussi signe d'une bonne vie sociale de club.

100% d'accord... je ne pense pas qu'il faille s'en passer, parce que quand même, si on se réuni, c'est pour jouer... après, il est vrai qu'à certains moments, dans certaines ambiances (genre suspense...)... ça peut être lourd !
Et même moi, en tant que MJ, je n'ose(rait) pas forcément dire "allez, on prend une pause de 5 minutes histoire de déballer toute les conneries qu'on a en tête, et on se remet sérieusement dans l'ambiance"... peut-être est-ce un tord, j'en sais rien, mais je préfère, au final, jouer dans une table où on fait des aparté (parce qu'un c'est un bon indicateur social, hein), que de jouer à une table où on se prendrait trop au sérieux (style, la table de Sire Gardakan et consort). Mais bon, si le scénar exige un peu de sérieux, autant le faire savoir aux joueurs quand ils dérapent un peu trop, ça ne peut pas être mal pris, quand même...

Quant à ne rien panner à un scénar, et passer à côté de celui-ci, je te rassure, Clovis, c'est le propre de toute partie de JdR....
En JdR, à COPS, même un inspecteur perdra tous ses réflexes normaux et passera à côté d'une enquête de base...

Sinon, pour utiliser des scénar déjà fait, Rémi, j'ai déjà fait, mais comme dit, les jeux que je maîtrise actuellement ne sont malheureusement pas adapté à du one shot....

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Raf
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1017
Age : 39
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:41

j'espère qu'on ne va pas sur une pente répressive vis à vis de l'humour, autant dire que j'apprécie autant les parties que les moments de détente/délire qui y ont lieu.

_________________
"the key to your heart is someone who could give you a +2 on your roll"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1925
Age : 64
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 20:44

Je reprends ce que dit Freddy, une courte phrase, genre " svp, les prochain 20 min, c'est la découverte sur un PNj ou bien c'est la scène de crime, on évite les blagues" simplifierai 90 % des situations

Rémi

_________________
Parler vrai n'est pas suffisant. Encore faut-il avoir quelque chose à dire... M.R
" j'ai des soucis dans mes problèmes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 21:08

Ach! Disciplinen !
Revenir en haut Aller en bas
Gobelin
Agoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 24
Localisation : Port-Lannis
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 22:05

Pour la spirale de conneries on plaide coupable mais pas pour la frustration : arriver à bourrer la gueule d'un ogre, assommer un intendant et pousser un prêtre de Sigmar à détruire des cloisons le tout chez un pauvre mage innocent, ça n'arrive pas souvent ! Donc pas de regrets juste pour la rigolade...

Autrement la règle du "bon là on déconne pas" devrait varier selon les jeux : après tout un medfan n'est pas un Cthulhu par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Scarabée
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 2114
Age : 27
Localisation : À droite, à gauche... mais pas au milieu.
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 22:12

Mea culpa pour le warham de samedi, c'était assez pathétique ^^ et c'était un prête l'Ulrich, non ? Enfin ça a tout de même commencé très fort, dès l'épisode du loup...

Sinon, je propose juste comme ça, parce que je ne maîtrise pas, mais si quelqu'un veut des one shot qui "changent", j'ai :
  • post mortem (le libre de base et le supplément necronomicon)
  • Brain Soda (à peut près tout, et même l'écran)
  • Paranoïa 2e ed, la vieille, pas Paranoïa XP


Si vous voulez les bouquins, je vous les prête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 22:13

Petit Scarabée a écrit:
Si vous voulez les bouquins, je vous les prête.

T'as qu'à les maîtriser, ces jeux.... on sera hyper sympa avec toi ^_^

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Petit Scarabée
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 2114
Age : 27
Localisation : À droite, à gauche... mais pas au milieu.
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 22:15

Ouais, mais non. Vous me faites peur, comme joueurs. Smile Et puis, je ne sais pas comment on fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 22:24

Petit Scarabée a écrit:
Ouais, mais non. Vous me faites peur, comme joueurs. Smile Et puis, je ne sais pas comment on fait.

C'est facile :
  • on achète un livre de JdR (ça, c'est déjà fait),
  • on lit le livre (ce ne devrait pas être trop compliqué pour toi qui lit l'intégrale de Nietzsche)
  • on écrit un scénar, ou plus facile, on fait jouer un scénar tout fait écrit dans le livre, ou sur internet
  • on trouve des joueurs (là, c'est déjà fait)
  • on trouve un lieu (idem)
  • on se fixe un rendez-vous : heure de début et de fin de partie (tu as l'embarras du choix)
  • on vient avec son livre, et si possible ses dés
  • et on joue.... parce que MJ, c'est tout pareil qu'être joueur, à part qu'on connait l'histoire en entier avant de commencer à jouer

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Petit Scarabée
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 2114
Age : 27
Localisation : À droite, à gauche... mais pas au milieu.
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 22:29

Uh huh, si tu le dis. Un jour, peut-être, en table "fermée", quand je serai moins timide... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 37
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La vie rôlistique   Jeu 1 Oct 2009 - 23:01

Non, plus sérieusement, c'est en maîtrisant qu'on devient Maître de Jeu... après, y'en a qui préfèrent être simple PJ, et d'autres qui préfèrent être MJ... mais tant qu'on a pas maîtrisé quelques scénarii, il est difficile de se positionner (on ne peut pas dire qu'on préfère les croissants aux Kanelbullar tant qu'on n'a pas goûté quelques kanelbullar !!!).

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie rôlistique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie rôlistique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dijon et Dragons :: Vie publique :: Les projets ludiques-
Sauter vers: