Dijon et Dragons

forum de l'activité ludique de la MJC Montchapet-Maladière : jeux de rôle, jeux de plateau, figurines, etc.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Patrick Sénecal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny
Zomath
avatar

Nombre de messages : 2945
Age : 34
Localisation : In the TARDIS
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Patrick Sénecal   Mar 14 Oct 2008 - 20:21

Je voudrais parler ici d'un auteur québécois que j'aime vraiment beaucoup, il écrit des livres qui oscillent entre thriller, horreur et fantastique. Il en a écrit 7 pour adultes, 1 pour enfant, voici ceux que j'ai lus :

5150, rue des Ormes
Il s'appelle Yannick Bérubé, il a vingt-trois ans, il est séquestré au 5150, rue des Ormes, dans la ville de Montcharles, et c'est pourquoi il a décidé d'écrire son histoire.
Or, si son récit débute par une banale chute à bicyclette, la suite bascule rapidement dans l'horreur, car la famille qui le retient prisonnier est loin d'être normale : Jacques Beaulieu, le père, est un psychopathe qui ne jure que par le jeu d'échecs et qui se prend pour le dernier des Justes ; Michelle, l'adolescente, semble encore plus dangereuse que son père ; Maude, l'épouse et la mère, est obsédée par le Seigneur et elle obéit aveuglément à son mari. Quant à la petite Anne, elle est muette et ses grands yeux immobiles ressemblent à des puits de néant...
Pour Yannick Bérubé, l'enjeu est simple : il doit s'évader à tout prix de cette maison de fous, sinon il va y laisser sa peau ou sa raison !


Le Passager
Étienne Séguin n'a pas trente ans. Originaire de Drummondville, demeurant depuis quelques années à Montréal, il vient d'accepter un poste de professeur de littérature au cégep de sa ville natale. Qu'à cela ne tienne, il fera l'aller-retour par l'autoroute 20 ; le trajet ne prend pas plus d'une heure, cela lui permettra d'écouter la radio et, surtout, d'oublier sa récente séparation !
Peu de temps après, Étienne remarque un autostoppeur, toujours posté au même endroit au moment où il passe. Pourquoi ne pas le faire monter afin de rompre la monotonie de la route ? Dès la première rencontre, le jeune homme comprend que son passager l'a connu dans son enfance. Mais voilà : Étienne souffre d'amnésie et n'a aucun souvenir de ses jeunes années. C'est alors que les questions surgissent dans son esprit : qui donc est ce passager qu'il a pris l'habitude d'embarquer ? Et qu'ont-ils fait ensemble, dans leur jeunesse ?


Aliss

... Alice, une jeune fille curieuse, délurée, fonceuse et intelligente de Brossard. À dix-huit ans, poussée par son besoin d'affirmation de soi, elle décide qu'il est temps de quitter le cégep et le cocon familial pour aller vivre sa vie là où tout est possible, c'est-à-dire dans la métropole.
À la suite d'une rencontre fortuite dans le métro, Alice aboutit dans un quartier dont elle n'a jamais entendu parler et où les gens sont extrêmement bizarres. Mais c'est normal, non ? Elle est à Montréal et dans toute grande ville qui se respecte, il y a plein d'excentriques, comme Charles ou Verrue, d'illuminés, comme Andromaque ou Chess, et d'êtres encore plus inquiétants, comme Bone et Chair...
Alice s'installe donc et mord à pleines dents dans la vie, prête à tout pour se tailler une place. Or, elle ne peut savoir que là où elle a élu domicile, l'expression être « prêt à tout » revêt un sens très particulier...


Les Sept jours du talion
Il s'appelle Bruno Hamel, il a trente-huit ans et il est chirurgien. Avec sa petite famille ­ Sylvie, sa conjointe, et Jasmine, sa fille de sept ans ­, il habite Drummondville et, comme tous les gens heureux, il n'a pas vraiment d'histoire. Jusqu'à ce que Jasmine, par un bel après-midi d'automne, soit violée et assassinée.
Dès lors, l'univers de la famille Hamel bascule. Mais lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans l'esprit enténébré de Bruno : il va s'emparer du monstre et lui faire payer ce qu'il a fait à sa petite fille.
Le jour de la comparution du meurtrier, Hamel, qui a minutieusement préparé son coup, kidnappe le monstre, puis transmet aux autorités policières un message laconique : celui qui a violé et tué sa petite fille va souffrir pendant sept jours, après quoi il sera exécuté. Ensuite seulement, lui-même se rendra.


Le Vide
Pierre Sauvé
À l'orée de la quarantaine, veuf, père d'une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui a toutes les apparences d'un crime passionnel.

Frédéric Ferland
Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu'il ne voit guère, il cherche depuis des années l'excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu'il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.

Maxime Lavoie
Trente-sept ans, célibataire, idéaliste et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l'animateur de Vivre au Max, l'émission de téléréalité la plus controversée de l'heure... mais aussi la plus populaire.

Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens... tout comme la vôtre !


POur voir les illustrations des couvertures, le site des éditions Alire

_________________
-I'm the Doctor. I'm a Time Lord. I'm from the planet Gallifrey in the constellation of Kasterborous. I'm 903 years old, and I'm the man who's gonna save your lives and all six billion people on the planet below. You got a problem with that?
- No.
- In that case: Allons-y!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanny
Zomath
avatar

Nombre de messages : 2945
Age : 34
Localisation : In the TARDIS
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Patrick Sénecal   Mar 14 Oct 2008 - 20:24

Franchement un auteur que j'adore, 5150 rue des Ormes et le passager sont bien flippants, les 7 jours du talion nous met face à nous même et à notre moralité (qu'est-ce qu'on ferait face au violeur et au tueur de notre enfant ?), la revisitation trash et "fuckée" d'Alice au pays des merveilles est grandiose, je me suis prise une sacrée claque avec le Vide...
Et en plus il est super sympa Razz

Peut-être Clémence, à qui j'ai fait lire tous les livres ci-dessus, pourra donner son avis ?

_________________
-I'm the Doctor. I'm a Time Lord. I'm from the planet Gallifrey in the constellation of Kasterborous. I'm 903 years old, and I'm the man who's gonna save your lives and all six billion people on the planet below. You got a problem with that?
- No.
- In that case: Allons-y!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Scarabée
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 2114
Age : 27
Localisation : À droite, à gauche... mais pas au milieu.
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Patrick Sénecal   Mer 15 Oct 2008 - 1:55

Yep, je peux. Smile le petit plus : le québéquois et ses expressions ^^

Les 7 jours du talion : bzzzzzz glaçant ! et très intéressant

5150, rue des ormes : ah les echecs et la notion de juste... juste une descente dans l'incompréhension de la folie... et vive la reine rouge Smile

Aliss : j'ai bien aimé le côté très décalé et le rapport à Nietzsche (même si je trouve qu'Alice n'a absolument rien compris à sa philosophie Razz) = et je n'ai aucunement la prétention de dire que j'ai mieux compris qu'elle, elle se trompe de combat, c'est tout. Et puis d'abord, le surhomme au féminin ? c'est quoi ce bordel ? l'homme de Nietzsche est asexué Razz
Mais la logique et l'anti-logique, même en partant du principe qu'il peut exister et cohabiter deux systèmes de logique intrinsèquement différents, ils ne pourront jamais s'opposer (l'une et son exact opposé) puisqu'il seront nécessairement issus de deux systèmes différents, ne veut rien dire. L'acception selon laquelle une logique et son contraire pourraient coexister dans un même système est impossible : l'une ne peut avoir de rapport avec l'autre sans qu'il n'y ait une anihilation complète de la logique, et un monde sans logique n'est pas. Tout ça pour dire : l'anti-logique ne peut exister, pas même dans le monde imaginaire d'Aliss....

Le passager : bien le coup de l'amnésie, très flippant !

Le Vide : un énooooooorme pavé passionnat et assez déstabilisant, les chapitres ne sont pas dans l'ordre. De l'horreur à l'état pur (non, non, pas comme Kant et ses critiques) !


PS : Sinon de mon côté je peux vous proposer les métamorphoses de Dieu, de frédéric lenoir... -_-' si quelqu'un connait et veut bien me dire de quoi ça parle, je suis pas sûre de tout saisir Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bitter
Adoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Patrick Sénecal   Mer 15 Oct 2008 - 14:14

Petit Scarabée a écrit:

Mais la logique et l'anti-logique, même en partant du principe qu'il peut exister et cohabiter deux systèmes de logique intrinsèquement différents, ils ne pourront jamais s'opposer (l'une et son exact opposé) puisqu'il seront nécessairement issus de deux systèmes différents, ne veut rien dire. L'acception selon laquelle une logique et son contraire pourraient coexister dans un même système est impossible : l'une ne peut avoir de rapport avec l'autre sans qu'il n'y ait une anihilation complète de la logique, et un monde sans logique n'est pas. Tout ça pour dire : l'anti-logique ne peut exister, pas même dans le monde imaginaire d'Aliss....

C'est en effet plus où moins ce que raconte Aristote :
Essai Sur la Métaphysique D'Aristote
de Félix Ravaisson a écrit:

"cet axiome que la même chose ne
peut pas, dans le même temps et selon le même
rapport, être et ne pas être. Ce n'est pas là une proposition
susceptible de démonstration ; car il est impossible
d'en trouver une qui soit plus générale ; mais
ce n'est pas non plus une hypothèse ou un postulat
d'une valeur conditionnelle. C'est la condition de toute
pensée, le principe sans lequel il n'y a rien de concevable ,
qui est nécessaire , qui ne peut pas ne pas
être et qu'on ne peut pas même ignorer3. La conséquence
immédiate de ce premier principe est que les
contraires ne peuvent pas appartenir, en même temps et selon le même rapport, à une même chose. Car toute
contrariété implique une privation, et toute privation
une contradiction '. Enfin, le principe de contradiction
a sa réciproque qui n'est pas moins nécessaire,
et qui donne la loi universelle de la vérité et de l'erreur.
S'il est impossible qu'une même chose soit et ne soit pas
en même temps, il est également impossible qu'une
chose ne soit pas et qu'elle soit; s'il est impossible que
les deux propositions contradictoires soient vraies en
même temps d'une même chose, il est également impossible
qu'elles soient toutes deux fausses. "


Mais il ne connaissait ni Schrödinger et la mécanique quantique, ni Gödel et son Théorème d'incomplétude et globalement je ne suis pas complètement d'accord avec cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murt
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 1183
Age : 38
Localisation : Chenove... mais presque Dijon
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Patrick Sénecal   Mer 15 Oct 2008 - 18:11

et surtout, bien plus basiquement, les Grecs pensant que tout nombre était la ration de 2 autres, ils ne savaient raisonnablement pas bien expliquer la fonction "racine carré", pour laquelle ils avaient démontré (mais était persuadé que leur démonstration était fausse : d'où la grande influence des axiomes/paradigmes qui conditionnent notre vision) que "racine carré de 2" n'était (et n'est toujours pas !) un chiffre rationnel....
Cette fonction racine carré leur posait aussi un autre problème, qui recentre sur le débat présent : en effet, par exemple, le chiffre 2 (et son opposé, le chiffre -2) sont tout deux solutions de la fonction "racine carré de 4".... bref, un chiffre et son contraire sont solutions de la fonction, ce qui tendait à faire dire aux Grecs que la fonction racine carré résultait sûrement d'une erreur, n'était pas naturelle (or, avec le théorème de Pythagore, ça marche plutôt bien pour déterminer la hauteur d'une pyramide....)...

Bref, je rejoins Laurent pour dire que je ne suis pas d'accord pour dire que 2 choses contraire ne peuvent pas conduire à, ou provenir de, la même chose...

_________________
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne (comme prévu). La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques.pendragon.free.fr
Petit Scarabée
Manoth-shelila
avatar

Nombre de messages : 2114
Age : 27
Localisation : À droite, à gauche... mais pas au milieu.
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Patrick Sénecal   Dim 19 Oct 2008 - 14:38

Hey, je suis pas matheuse moi ^^ (bon en même temps on peut être bon en logique en étant nul en maths Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Sénecal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Sénecal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shogun ! (jeu Patrick)
» Bonne Fête Patrick Ayotte!
» WebRadio avec Patrick Essa!
» Patrick Roy député défenseur du métal
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dijon et Dragons :: Vie publique :: inspirations, inspirations :: inspirations livresque-
Sauter vers: